Marcher ou courir.

Vaut-il mieux marcher ou courir ?

Force est de constater que le footing est très à la mode depuis quelques années. Faut il vraiment faire un choix entre ces deux activités, pas forcèment, l'essentiel étant de trouver celle qui vous fera le plus de bien.

Au 1er abord en terme de dépense calorique,  nous serions tentés d'orienter votre choix vers la course. En même temps, le risque de blessure est moins important en marchant. 
Plusieurs études le montrent, plus de la moitié des personnes qui font de la course vont être confrontées à des blessures. Plus les entraînements sont intenses, plus le risque augmente. Les hommes qui font du jogging ont 25 % de chances en plus de se faire mal par rapport à ceux qui se contentent de marcher. Quant aux blessures encourues, il s'agit le plus souvent de périostites tibiales ou de problèmes au talon d'Achille.

Lors de la course, à chaque foulée où le pied entre en contact avec le sol, il doit supporter 2,5 fois le poids du corps. Tandis qu'en marchant, c'est seulement 1,2 fois le poids du corps. En fait, lors de la marche, seulement 1 % de ceux qui la pratiquent se blessent. On pourrait presque marcher continuellement sans jamais augmenter le risque de se faire mal.
Les adeptes du jogging vivent plus longtemps que ceux qui ne le pratiquent pas et les risques de maladies cardiovasculaires peuvent diminuer dès 5 à 10 minutes de course quotidienne.
La marche apporte , elle aussi, son lot de bénéfices sur la santé car le simple fait de la pratiquer allonge l'espérance de vie et tient les maladies à distance.

Si la course et la marche ont toutes deux des effets significatifs sur la santé, alors quelle activité choisir ?  Pour choisir, il est indispensable de faire le point sur ses envies, ses capacités physiques et sa motivation.
Concrètement,  il vaut mieux marcher longtemps, à un rythme soutenu, régulièrement et sur du long terme que s'épuiser, se décourager, après un jogging hebdomadaire. 

Pour transposer la fable de La Fontaine, les tortues choisiront la marche, les lièvres, la course mais rappelez vous rien ne sert de courir, il faut "arriver" à point !

Rappelons que c’est la « sédentarité » qui est l’ennemie de votre santé, et par extension de votre poids. Toute activité physique est efficace, même essentielle, pour votre organisme notamment votre système cardiovasculaire. Entretenir sa condition physique ne veut pas nécessairement dire courir. 

Pour ceux et celles qui utilisent les transports en commun, on descend tout simplement du bus ou du métro un peu avant sa station et on termine à pied. Notez d’ailleurs que le conseil peut s’appliquer pour les personnes qui se déplacent en voiture : rien ne vous empêche de vous garer un peu avant votre lieu d’arrivée (travail...) et de boucler les dernières centaines de mètres (voire kilomètres) en marchant.

Résumer la perte de poids à l’activité physique (marche, course ou autre) est une erreur. Il s’agit d’une combinaison de facteurs dont l'axe central reste l'alimentation.
En un mot "si vous courez ou marchez et mangez ensuite plus que ce que vous avez dépensé, vous ne maigrirez pas !"
Le sport à lui seul n'est donc pas non plus une recette miracle…